Les Français et la présidentielle de 2017 : la fonction présidentielle et les institutions 

 

Première vague d’enquête : la fonction présidentielle et les institutions – Enquête Harris Interactive pour LCPLCP a sollicité Harris Interactive pour interroger chaque mois les Français tout au long de la période pré-électorale afin de cerner leurs attentes face aux échéances électorales à venir, et ce sur différentes thématiques. Cette première étude porte sur les perceptions des Français à l’égard de la fonction présidentielle, mais également sur leurs attentes en termes de réformes des institutions.

A quelques mois de l’élection présidentielle française, cette étude a vocation à identifier dans quelle mesure le fait d’incarner la fonction présidentielle est important dans le choix des Français pour 2017 : que signifie cette fonction aux yeux des Français ? Qui aujourd’hui apparaît capable de bien la représenter ? Au-delà de l’incarnation de la fonction présidentielle, quelles sont les attentes des Français d’un point de vue institutionnel ?

Que retenir de cette enquête ?

8 Français sur 10 estiment que l’incarnation de la fonction présidentielle sera un critère déterminant pour leur choix de vote en 2017. Les sympathisants Les Républicains portent encore davantage que la moyenne une grande attention au fait qu’un candidat ait la capacité d’incarner de la fonction présidentielle.

Si aucune personnalité politique ne fait consensus quant à sa capacité à incarner la fonction présidentielle,un peu plus d’1 Français sur 2 indique qu’Alain Juppé incarnerait bien celle-ci, alors que seuls 17% le pensent de François Hollande.

Les Français se déclarent majoritairement favorables à toutes les réformes institutionnelles testées (notamment l’interdiction du cumul des mandats dans le temps et la réduction du nombre de parlementaires), à l’exception de la suppression du poste de Premier ministre.

En savoir plus :

La note détaillée

Le rapport

Enquête réalisée en ligne du 02 au 04 novembre 2016. Échantillon de 1 018 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

One Response

  1. DAVID TSHABAKAYA
    DAVID TSHABAKAYA at |

    La France étant un des grand pays au monde doit procéder au meilleur choix, du fait que les élections française concernent le monde a bien voir, raison pour la quelle tout le monde porte un intérêt particulier à ces hostilités qui risque de produire un monstre à l échelle mondial pour avoir opérer un mauvais choix, l’exemple américain est loquant, l’Afrique a les yeux rivés sur la personne capable de d’ incarner la fonction présidentielle ( avec conséquence collatérale )

    Reply

Ecrire un commentaire