Agathe Cagé : « Produire des idées nouvelles, progressistes et humanistes »

Photo ACDans le cadre d’une série de publication sur les think tanks, nous vous proposons cette semaine l’interview d’Agathe CAGÉ. Présidente de « Cartes sur Table », elle nous présente ce think tank progressiste, qui se distingue par la jeunesse de ses contributeurs, et l’originalité de ses publications, résolument tournées vers l’avenir.

Politic’Arts (PA) : Agathe CAGÉ, en quelques mots tout d’abord, qu’est-ce que Cartes sur Table ?

Agathe CAGÉ (AC) : Cartes sur Table a été créé en 2008. A l’origine, il s’agissait d’un groupe informel, composé de jeunes de moins de 35 ans ayant en commun une sensibilité de gauche, et dont l’objectif était de porter une réflexion dans le débat public, et d’avancer des propositions sur des politiques publiques nationales. C’est à la faveur de l’élection présidentielle de 2012, que Cartes sur Table s’est véritablement positionné comme « think tank » à part entière.

PA : Après sept ans d’existence, aujourd’hui, Cartes sur Table, en terme d’organisation et de projets, qu’est-ce que cela représente ?

AC : En 2015, Cartes sur Table regroupe désormais environ 150 contributeurs, âgés de 20 à 35 ans, présentant des profils divers, alliant force de proposition et expertise spécifique sur les différents sujets que nous abordons. Grâce notamment au dynamisme de Jean-Christophe Ménard, coordinateur du comité de rédaction, Cartes sur table publie chaque mois plusieurs contributions originales sur des problématiques variées, dont les plus récentes se concentrent sur les questions du « vivre ensemble » et de l’engagement citoyen, de la « transition écologique » ou encore de la santé.

PA : Et pour faire vivre ses idées, comment s’y prend-on ?

AC : Cartes sur Table fonctionne grâce à l’engagement bénévole de ses responsables et contributeurs. Pour déployer nos idées dans l’espace public, nous nous appuyons sur chacun de nos membres pour organiser des espaces de débats et de réflexion, permettant de médiatiser nos réflexions. A cet égard, notre think tank organise plusieurs évènements, tels que des « afterworks », et est partenaire des « Mardis de l’avenir », cycle de conférence mensuel sur la transition écologique organisé par la présidence de l’Assemblée nationale depuis septembre 2013.

PA : « Think tank de jeunes », est-ce que ce positionnement spécifique n’altère pas la portée des idées que vous défendez ?

AC : Le positionnement générationnel est au cœur de la démarche de Cartes sur Table, et revendiqué comme tel. Aussi « think tank de jeunes » qu’il puisse être, cet espace de réflexion se distingue par sa volonté de sortir du carcan des problématiques de la jeunesse stricto sensu auxquelles sont parfois relégués les « jeunes » dans des espaces de réflexion plus large. Aussi, notre vocation est de se saisir de tous les enjeux de politiques publiques, en se positionnant comme une force de proposition résolument tournée vers l’avenir. Les contributeurs de « Cartes sur Table » sont certes jeunes, mais disposent déjà d’une expertise solide des thèmes sur lesquels ils s’investissent, et notre force réside sans doute en une forme de liberté intellectuelle plus affirmée : deux aspects indissociables qui font de notre organisation un véritable espace d’innovation politique.

PA : Justement, qui sont donc les contributeurs de ce votre think tank ?

AC : Nos contributeurs sont à la fois des jeunes actifs du secteur public comme du secteur privé, mais également des étudiants. Ils sont engagés en politique, dans le milieu associatif, et/ou se distinguent par une expérience et une expertise spécifique sur des sujets donnés. Assumant notre sensibilité pour les idées de la gauche, nous ne sommes cependant affiliés à aucun parti politique, et menons nos travaux en totale indépendance. Venir à Cartes sur Table, c’est une démarche qui a comme dénominateur commun à tous ses membres la volonté de produire des idées nouvelles, progressistes et humanistes. Elle est donc ouverte à tous ceux qui partagent cette volonté !

PA : Et dans les mois qui viennent, quelles seront vos priorités ?

AC : Notre objectif est de développer des réflexions sur l’ensemble des grandes thématiques de la vie politique nationale, et d’être en phase avec l’actualité du débat public. La question de la transition écologique est centrale dans nos démarches, mais les questions de santé, à titre d’exemple, sont également au cœur de notre investissement. Nous disposons d’une équipe d’une quinzaine de personnes dédiées à cette question : elle regroupe des étudiants en économie de la santé, de jeunes directeurs d’hôpitaux, de jeunes médecins, etc. Nous organiserons par exemple un afterwork, le 5 mai prochain, autour de Michèle DELAUNAY, ancienne ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’autonomie. Je profite de l’occasion qui m’ait donnée ici pour convier tous ceux qui seraient intéressés par les enjeux relatifs à la prise en charge des personnes âgées à se joindre à nous !

Propos recueillis par Politic’Arts

Retrouvez le site de Cartes sur Table

Découvrez la fiche de présentation de Cartes sur Table sur Politic’Arts

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Ecrire un commentaire