Moncenis : la communication digitale « Made in France » au service du politique

Capture d’écran 2015-03-11 à 15.26.33Fondateur de « DigitaleBox », Vincent Moncenis est un jeune entrepreneur qui vient de développer un logiciel de gestion de communauté inédit en France, et qui s’adresse aux organisations afin de gérer leur communication digitale. Au cœur de ce projet, Vincent Moncenis porte l’ambition d’accompagner l’utilisation des outils numériques par les acteurs politiques, et notamment des candidats aux élections locales. Alors que la campagne départementale bat son plein, nous l’avons rencontré pour en savoir plus sur ce projet.

Politic’Arts (PA) : Vincent Moncenis, vous êtes à l’origine de DigitaleBox, pouvez tout d’abord nous expliquer en quoi consiste cet outil ?

Vincent Moncenis (VM) : DigitaleBox est un logiciel d’organisation de communautés en ligne. Sur une seule interface, l’utilisateur peut gérer simultanément l’ensemble de ses outils de communication digitale. Le logiciel permet à la fois de diffuser des messages sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, LinkedIn, etc.), d’effectuer des opérations d’envois ciblés de mailing ou de SMS, mais aussi d’organiser les actions des supporters, militants et sympathisant sur une seule plateforme.

Concurrent des plateformes d’organisation en ligne américaines utilisées notamment lors des élections présidentielles de 2012 aux Etats-Unis et depuis dans tous les partis et campagnes politiques au Royaume-Uni, DigitaleBox est le seul éditeur français et européen de logiciel d’organisation de communautés.

La première tâche donnée à l’équipe de campagne d’Hillary Clinton (…) fut de constituer un fichier de 3 millions de supporters américains »

PA : En quoi la sphère politique constitue-t-elle une cible privilégiée pour l’utilisation de ce logiciel ?

VM : La principale innovation du logiciel consiste à libérer les données sur lesquelles nos clients étaient assis, utiliser les réseaux sociaux pour communiquer est une bonne chose, se servir des données à disposition est l’étape d’après.

Un exemple très simple, dans les partis politiques avoir accès à la « mailing list » des militants est une chose très importante pour les candidats. DigitaleBox va dans ce sens et leur donne accès à leur communauté de fans, followers et amis sur les réseaux sociaux.

Autre exemple qui illustre l’importance des données, la première tâche donnée à l’équipe de campagne d’Hillary Clinton avant même qu’elle ne soit officiellement formée fut de constituer un fichier de 3 millions de supporters américains… L’aspect outil tout-en-un de DigitaleBox est également précieux pour les candidats et leurs équipes de campagne, l’utilisation de multiples outils est trop chronophage, coute trop cher et disperse les données et contacts.

Ainsi, si ce logiciel a été pensé pour les candidats et partis politiques, il est également très utile à toutes les organisations qui souhaitent développer leur communication digitale. Des sociétés privées ou des collectivités territoriales se sont intéressées à l’outil, et figurent désormais parmi nos clients. Non seulement DigitaleBox leur permet de résoudre les difficultés inhérentes à la gestion simultanée des différents outils de communication digitale, mais elle permet de développer significativement leur audience.

(…) dans le cadre de l’élection départementale, qui concerne notamment des cantons ruraux, la possibilité de recourir au SMS constitue un point fort de la communication des candidats. »

PA : Quels enseignements tirez-vous des premières expériences que vous avez pu mener auprès de candidats à des élections locales ?

VM : La mise à disposition d’un tel outil mérite que le candidat ou, a minima, un ou plusieurs membres de son équipe soient sensibilisés à la communication digitale comme outil de communication politique. Si l’idée est maintenant bien intégrée aux modes opératoires des grands appareils politiques, le recours à des solutions digitales doit encore faire du chemin à l’échelle locale, notre tarification adaptée à chaque taille de clients (nombre de contacts sur les réseaux sociaux) faite pour donner accès à la solution au plus grand nombre va dans ce sens.

Nous avons eu l’occasion d’expérimenter DigitaleBox au cours des élections municipales 2014, qui fut le point de départ du développement de ce logiciel « en campagne ». Les conclusions que nous avons pu en tirer confirment le potentiel de l’outil dans ce cadre spécifique de la compétition électorale. A titre d’exemple, dans le cadre de l’élection départementale, qui concerne notamment des cantons ruraux, la possibilité de recourir au SMS constitue un point fort de la communication des candidats. Cette capacité à mobiliser des outils différents, dans des contextes variés, s’impose sans doute comme le point fort de DigitaleBox.

Propos recueillis par Politic’Arts

L’appel du 18 juin sur Digitale Box

Une « impression écran » de l’interface, avec l’appel du 18 juin du Général De Gaulle en forme de clin d’oeil…

Appel 18 juin, fiction DigitaleBox

En savoir plus : 

digitalebox.fr

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Ecrire un commentaire