Le métier de chef de cabinet

Le chef de cabinet est la personne qui se trouve à l’interface entre le directeur de cabinet et les collaborateurs de cabinet. Disposant, comme ces différents interlocuteurs cités du statut de « collaborateur de cabinet », son existence se justifie dès lors que le cabinet est composé de plus de 4 ou 5 collaborateurs. En effet, l’une de ses principales raisons d’être est d’assurer la coordination de l’équipe et le management des tâches quotidiennes. Cependant, la fonction de chef de cabinet peut recouvrir des réalités bien différentes. En effet, il se peut que le titre ne conduise pas systématiquement son titulaire à assurer les fonctions communément confiées au chef de cabinet. Cela peut être lié à la structure du cabinet ou simplement dès lors que la fonction ne se limite qu’à une forme de distinction.

 

Quelles sont les missions d’un chef de cabinet ?

Les chefs de cabinet exerçant pleinement leur rôle assument généralement des missions relatives à la gestion de l’agenda de l’autorité territoriale (maire, président du conseil général, président du conseil régional, etc.), impliquant la gestion des interventions publiques (en lien avec les collaborateurs concernés), à la coordination des missions affectées à tout ou partie des membres du cabinet, et plusieurs tâches relatives à la gestion du protocole et des relations publiques officielles. Ces missions identifiées varient naturellement en fonction des différentes organisations de cabinets. Des fonctions de cabinet, celle de chef de cabinet constitue sans doute celle qui diffère le plus d’une organisation à l’autre.

 

Quel est le statut d’un chef de cabinet ?

Le chef de cabinet dispose du statut des collaborateurs de cabinet, de même que le directeur de cabinet. Toutefois, il est possible que dans certaines collectivités, le poste de « chef de cabinet » soit assuré par un fonctionnaire, chef de service, qui n’assure cette fois que la gestion administrative, protocolaire et financière du service. Dès lors, en tant que fonctionnaire, il ne saurait jouer qu’un rôle administratif et non politique. Dans ce cas particulier, cela peut être un peu problématique dès lors que les aspects « politiques » peuvent prennent une place importante dans l’agenda de l’élu. Cependant, dans les « grands cabinets », avec une dizaine de collaborateurs et plus de 3 ou 4 assistant(e)s, un chef de cabinet « fonctionnaire » peut tout à fait se justifier au regard des impératifs de gestion.

 

Quels profils pour les chefs de cabinet ?

Généralement, les chefs de cabinet sont des collaborateurs d’élus expérimentés : soient ils disposent d’un parcours de collaborateurs de cabinet, soient ils ont déjà exercé dans l’Administration territoriale (et connaissent ainsi les rouages du fonctionnement d’une collectivité). Les chefs de cabinet qui assument pleinement les missions établies plus haut sont généralement des personnes d’un profil de gestionnaire, se caractérisant par un sens aigu des relations humaines et de  la diplomatie, et disposant d’une profonde rigueur dans le traitement des dossiers qu’ils ont à traiter.

 

Quelle carrière pour un chef de cabinet ?

Le rôle de chef de cabinet peut être considérer comme une étape dans la carrière d’un collaborateur d’élu, dont la prochaine sera de prendre la direction d’un cabinet. En se dirigeant vers une poursuite de carrière dans l’Administration, le chef de cabinet y prendra ainsi plus volontiers des fonctions de cadre, fort de l’expérience acquise en termes de management et de coordination d’équipe. Les opportunités de carrière sont en général aussi variées que celles des collaborateurs de cabinet.

4.00 avg. rating (80% score) - 6 votes

One Response

  1. Zomou
    Zomou at |

    Je voudrais avoir des informations sur la spécialité d’un chef de cabinet et sur son rôle dans la fonction publique,
    Merci!

    Reply

Ecrire un commentaire